QU’EST-CE UN TUNNEL À VENT?

Un tunnel à vent est une installation dans laquelle, par la technologie la plus avancée et avec 4 ventilateurs de haute puissance, on génère un flux continu d’air vertical réglable. Cela permet recréer la sensation de chute libre, pour qui que se soit, dans un espace sécurisé et supervisé à tout moment par des instructeurs hautement qualifiés.

 HISTOIRE ET TECHNOLOGIE

Les tunnels à vent sont nés avec l’aviation et le besoin de créer et tester de nouvelles formes et éléments avant leur montage sur des avions réels. Le premier tunnel à vent fut fabriqué et mis en route le 1871 par Francis H.Wenham au Royaume Uni. Ce fut grâce à ce tunnel à vent que Wenham et ses collaborateurs furent reconnus parmi les meilleurs recherches en aérodynamique. Ils furent les inventeurs de presque tous les concepts mathématiques qui définissent, par exemple, la forme des ailes qui perdure jusqu’à nos jours.

Gustave Eiffel construit et perfectionna son propre tunnel à vent, qui contribua à définir les bases actuelles des équipements nécessaires pour les études aérodynamiques.

Pendant la deuxième guerre mondiale, les tunnels à vent avaient une importance stratégique énorme,  et devinrent l’une des raisons de la prédominance aérienne des forces de l’air Allemandes (Luftwaffe). À la fin de la guerre, il existait en Allemagne 3 tunnel à vent supersoniques, l’un d’entre eux pouvait atteindre Mach 4,4.

TUNNEL À VENT VERTICAL

Les tunnels à vent destinés à une utilisation scientifique ou aux recherches en aérodynamique, étaient de type horizontal. En revanche, le tunnel à vent de Windoor est de type vertical. Quelle est la différence?

Alors que les tunnels à vent horizontaux sont utilisés pour l’industrie l’aérodynamique ainsi que pour l’industrie automobile, les tunnels à vent verticaux ont été crées pour perfectionner la conception des bombes de chute, les recherches en aérodynamique dans certains aspects du vol (bombardement en piqué), pour améliorer les avions en situation de perte (stall) et, finalement, comme c’est notre cas, pour l’entraînement des parachutistes.

Dans un tunnel à vent vertical le flux d’aire se crée et est dirigé de façon à ce qu’il passe par la caméra en sens vertical et vers en haut. De façon à ce que tout objet situé dans la caméra compense la gravité avec la vitesse ascendante du flux d’air, et reste statique. Ainsi, la caméra reçoit le nom de “caméra de vol”.

Les tunnels verticaux pour la simulation de chute libre sont apparu pour la première fois aux États-Unis vers les années 80, et se sont répandus dans le monde entier au fur et à mesure que le sport du parachutisme eut besoin de plus d’installations pour les entraînements. Le premier en Europe, Bodyflight Bedford, à profité d’une vielle installation militaire et de ses 16.4 pieds. Il reste le plus grand d’entre tous ceux qui existent sur le vieux continent.

Actuellement il existe des tunnels à vent presque dans tous les pays de l’Europe, néanmoins WINDOOR est le seul tunnel récréatif d’Espagne (il existe un tunnel à vent à Alcantarilla – Murcia, mais son utilisation est exclusivement réservée aux militaires et n’est pas équipé pour une utilisation civile).

Notre société débute des travaux pour la construction d’un nouveau tunnel à vent à Barcelone, et il existe encore d’autre projets confirmés pour les villes de Bilbao et Madrid.